Les compétences du cp

L’entrée au CP

L’entrée au CP marque un cap dans la vie scolaire d’un enfant. Dans son cartable tout neuf, maman a mis toutes sortes de fournitures, des livres, des cahiers, des stylos, des gommes, une règle, une équerre. Et sûrement un petit goûter parce que c’est une maman attentionnée et bienveillante. Il ploie un peu sous le poids de ce cartable trop grand pour lui. Mais heureusement, ces fournitures vont rester dans sa case à l’école, et il n’aura pas à les ramener tous les jours comme son grand frère au collège. En tout cas, il va aller à l’école, « comme un grand ». Maman l’accompagne en voiture et le conduit jusqu’à la grille. Sur les listes, ils découvrent le nom de la maîtresse, et des petits copains. Maman l’embrasse une dernière fois avec une larme d’émotion dans les paupières. Son enfant est un grand maintenant, il ne pleure plus comme à la maternelle. La maîtresse les accueille et leur explique toutes les compétences du CP qu’ils vont devoir acquérir au cours de l’année.

« Fini de jouer, il faut acquérir les compétences du CP ! »

Cela paraît un peu compliqué, mais il se dit qu’elle a l’air gentille et que ça va bien se passer. Ou bien au contraire, la maîtresse est sévère, et il regarde le vent qui fait tomber les premières feuilles des arbres au-dehors. Cela fait déjà une heure qu’il est assis, et il a envie de se dégourdir les jambes. Heureusement, c’est l’heure de la récréation, et il va pouvoir aller courir dans la cour. Mais quoi, c’est déjà fini ? Mais je n’ai même pas eu le temps de jouer au ballon avec mes nouveaux copains. La maîtresse nous explique qu’à partir du CP, il n’est plus question de jouer. Mais il faut tra-va-yé, pour apprendre, et pour avoir un bon métier.

Jusque-là, j’ai appris à saisir et à manier des objets, à assembler des constructions, à résoudre des problèmes, à tenir debout, à marcher, à parler ma langue maternelle, et encore des milliers de choses sans avoir besoin de faire d’efforts. Et même que je m’amusais beaucoup à découvrir le monde qui m’entourait. Mais maintenant, c’est fini de rire, de jouer, de s’amuser. Cela devient sérieux. Il faut apprendre des matières dont je me demande bien qui les a inventées et surtout à quoi elles peuvent bien servir. Mais comme la maîtresse et surtout maman et papa ont l’air d’y tenir beaucoup, je vais faire mon possible pour leur faire plaisir. Il paraît que c’est important pour mon avenir. Sinon, j’ai bien peur qu’ils ne m’aiment plus. Et je dois dire que ça serait pire que tout. Il faut que je m’intéresse à ces fameuses compétences du CP.

Les domaines de compétences du CP (cycle 2)

 

FRANÇAIS

Compétences travaillées

  • Comprendre et s’exprimer à l’oral – Utilisation des domaines 1/2/3
    • écouter pour comprendre des messages oraux ou des textes lus par un adulte ;
    • dire pour être entendu et compris ;
    • participer à des échanges dans des situations diverses ;
    • adopter une distance critique par rapport au langage produit.
  • Lire – Utilisation des domaines 1/5
    • identifier des mots de manière de plus en plus aisée ;
    • comprendre un texte et contrôler sa compréhension ;
    • pratiquer différentes formes de lecture ;
    • lire à voix haute.
  • Écrire – Utilisation du domaine 1
    • copier ;
    • écrire des textes en commençant à s’approprier une démarche ;
  • Comprendre le fonctionnement de la langue – Utilisation des domaines 1/2
    • passer de l’oral à l’écrit ;
    • construire le lexique ;
    • s’initier à l’orthographe lexicale ;
    • se repérer dans la phrase simple ;
    • maîtriser l’orthographe grammaticale de base.

MATHÉMATIQUES

Compétences travaillées

  • Chercher – Utilisation des domaines 1/4
    • s’engager dans une démarche de résolution de problèmes en observant, en posant des questions, en manipulant, en expérimentant, en émettant des hypothèses, si besoin avec l’accompagnement du professeur après un temps de recherche autonome ;
    • tester, essayer plusieurs pistes proposées par soi-même, les autres élèves ou le professeur.
  • Modéliser – Utilisation des domaines 1/2/4
    • utiliser des outils mathématiques pour résoudre des problèmes concrets, notamment des problèmes portant sur des grandeurs et leurs mesures ;
    • réaliser que certains problèmes relèvent de situations additives, d’autres de situations multiplicatives, de partages ou de groupements ;
    • reconnaître des formes dans des objets réels et les reproduire géométriquement.
  • Représenter – Utilisation des domaines 1/5
    • appréhender différents systèmes de représentations (dessins, schémas, arbres de calcul, etc.) ;
    • utiliser des nombres pour représenter des quantités ou des grandeurs ;
    • utiliser diverses représentations de solides et de situations spatiales.
  • Raisonner – Utilisation des domaines 2/3/4
    • anticiper le résultat d’une manipulation, d’un calcul, ou d’une mesure ;
    • raisonner sur des figures pour les reproduire avec des instruments ;
    • tenir compte d’éléments divers (arguments d’autrui, résultats d’une expérience, sources internes ou externes à la classe, etc.) pour modifier ou non son jugement ;
    • prendre progressivement conscience de la nécessité et de l’intérêt de justifier ce que l’on affirme.
  • Calculer – Utilisation du domaine 4
    • calculer avec des nombres entiers, mentalement ou à la main, de manière exacte ou approchée, en utilisant des stratégies adaptées aux nombres en jeu ;
    • contrôler la vraisemblance de ses résultats.
  • Communiquer – Utilisation des domaines 1/3
    • utiliser l’oral et l’écrit, le langage naturel puis quelques représentations et quelques symboles pour expliciter des démarches, argumenter des raisonnements.

QUESTIONNER LE MONDE

Compétences travaillées

  • Pratiquer des démarches scientifiquesUtilisation du domaine 4
    • pratiquer, avec l’aide d’un adulte, quelques moments d’une démarche d’investigation : questionnement, observation, expérience, description, raisonnement, conclusion ;
  • Imaginer, réaliser Utilisation du domaine 5
    • observer des objets simples et des situations d’activités de la vie quotidienne ;
    • imaginer et réaliser des objets simples et de petits montages.
  • S’approprier des outils et des méthodes – Utilisation du domaine 2
    • choisir ou utiliser le matériel adapté proposé pour mener une observation, effectuer une mesure, réaliser une expérience
    • manipuler avec soin.
  • Pratiquer des langages – Utilisation du domaine 1
    • Communiquer en français, à l’oral et à l’écrit, en cultivant précision, syntaxe et richesse du vocabulaire.
    • Lire et comprendre des textes documentaires illustrés.
    • Extraire d’un texte ou d’une ressource documentaire une information qui répond à un besoin, une question.
    • Restituer les résultats des observations sous forme orale ou d’écrits variés (notes, listes, dessins, tableaux).
  • Mobiliser les outils numériques – Utilisation du domaine 2
    • Découvrir des outils numériques pour dessiner, communiquer, rechercher et restituer des informations simples.
  • Adapter un comportement éthique et responsable – Utilisation des domaines 3/5
    • Développer un comportement responsable vis-à-vis de l’environnement et de la santé grâce à une attitude raisonnée fondée sur la connaissance ;
    • Mettre en pratique les premières notions d’éco-gestion de l’environnement par des actions simples individuelles ou collectives : gestion de déchets, du papier et économies d’eau et d’énergie (éclairage, chauffage…).
  • se situer dans l’espace et dans le temps – Utilisation du domaine 5
    • Construire des repères spatiaux :
      • se repérer, s’orienter et se situer dans un espace géographique ;
      • utiliser et produire des représentations de l’espace.
    • Construire des repères temporels :
      • ordonner des événements ;
      • mémoriser quelques repères chronologiques.

LANGUES VIVANTES (ÉTRANGÈRE OU RÉGIONALE)

Compétences travaillées

  • Comprendre l’oralUtilisation des domaines 1/2

Au CP les enfants découvrent et apprennent à utiliser quelques mots familiers et quelques expressions très courantes (formules d’encouragement et de félicitation, nom, âge, formules de politesse). Ils peuvent suivre le fil d’une histoire très courte adaptée à leur âge, avec des aides appropriées et des instructions très simples (frapper des mains, se lever…).

    • Écouter et comprendre des messages oraux simples relevant de la vie quotidienne, des textes simples lus par un adulte.

 

  • S’exprimer oralement en continu – Utilisation des domaines 1/2

Au CP les élèves doivent reproduire un modèle oral simple extrait d’une comptine, d’un chant, d’une histoire et utiliser une ou deux expressions ou phrases proches des modèles rencontrés lors des apprentissages pour se décrire (nom, âge)

    • réciter, se décrire, lire ou raconter

 

  • Prendre part à une conversation – Utilisation des domaines 1/2/3

Au CP, les enfants apprennent à répéter des dialogues basiques de rituels

    • Participer à des échanges simples pour être entendu et compris dans quelques situations diversifiées de la vie quotidienne.

 

  • Découvrir quelques aspects culturels d’une langue vivante étrangère et régionale – Utilisation des domaines 1/2/3/5
    • Identifier quelques grands repères culturels de l’environnement quotidien des élèves du même âge dans les pays ou régions étudiés.

Comment faire apprendre toutes ces compétences du CP ?

Tel quel, l’énoncé de toutes ces compétences du CP est bien compliqué ! Finalement, je crois que j’ai bien fait de mettre mon enfant à l’école. Il faut des spécialistes hyper-compétents, hyper-formés et ultra- expérimentés pour arriver à enseigner tout ça à des enfants.

Et si vous avez décidé de faire l’Instruction en Famille à vos enfants, ce programme vous donne un peu la nausée. Vous vous demandez même si finalement, vous n’auriez pas mieux fait de le laisser à l’école. Surtout avec ce cap de la lecture et de l’écriture. C’est vrai. Tout le monde répète inlassablement que c’est extrêmement difficile de faire apprendre la lecture aux enfants. Tellement que le nôtre a appris tout seul, et qu’il est loin d’être le seul. Mais surtout « Chuuut ! Ne le dites à personne ! C’est un secret ! Il ne faut surtout pas que cela se sache ! ».

L’apprentissage de la lecture n’est pas beaucoup plus difficile que celui de la marche ou du langage oral. Mais l’école impose l’acquisition de cet apprentissage avant les vacances de Noël de l’année du CP, et surtout interdiction formelle de commencer avant. C’est un peu comme si on imposait à tous les enfants de marcher lors de leurs quatorzième mois, et que surtout on les empêchait de se lever avant, et qu’ensuite, on les humiliait et les rabaissait s’ils n’arrivaient pas à marcher. Cela paraîtrait absurde, dit comme cela, non ? Mais, encore une fois, « Chhhuuut ! Il ne faut pas le dire ! ». C’est pourquoi nous ne ferons pas la comparaison avec l’apprentissage de la lecture à l’école !

Quelles méthodes utiliser quand on fait l’Instruction en famille ?

Autrement dit, ces compétences peuvent être facilement acquises par l’enfant. À condition de trouver une méthode et un rythme qui lui conviennent. Si celles de l’école peuvent fonctionner avec certains élèves, il est par contre évident qu’elles ne conviennent pas à tous, notamment les handicapés, hyperactifs, TDAH et autres DYS, qu’il convient de diagnostiquer le plus rapidement possible, afin de les mettre réellement en échec scolaire. Cela pourrait passer pour une plaisanterie, si ce n’était pas malheureusement le cas pour de nombreux élèves et parents désorientés qui ne savent pas trop comment faire. Avant de découvrir qu’il est parfaitement possible de déscolariser leurs enfants, par ailleurs parfaitement intelligents et capables d’acquérir toutes les compétences du CP, mais totalement inadaptés au système scolaire. À moins que ce ne soit l’inverse.

Vous faites peut-être partie de ces parents qui ont commencé l’Instruction en Famille au CP ? Ou vous vous posez la question parce que vous vous rendez compte que c’est la meilleure solution pour votre enfant ? Vous vous interrogez alors sur quelle méthode employer ? Vous allez certainement tenter l’école à la maison, ou même les cours par correspondance, comme de nombreux parents qui débutent l’Instruction en Famille. À moins que vous ne vous soyez renseigné et que vous connaissiez déjà les apprentissages autonomes, autrement appelés unschooling, que vous avez choisi par intime conviction.

Si c’est le cas, vous allez vite vous rendre compte que l’acquisition des compétences du CP par votre enfant n’est pas extraordinaire s’il vit une vie normale, équilibrée, entouré d’une écoute aimante, d’une présence bienveillante, d’un environnement riche (et je ne parle pas ici d’argent;) )

Et le jeu dans tout ça ?

Si l’enfant de 6, 7 ans, et plus, continuait à jouer ? Et si son mode d’apprentissage privilégié et naturel était conservé ?

Car la vie est un jeu pour le petit enfant.

Jouer est vital pour lui. Par le jeu il découvre et s’approprie le monde. Quand il joue, il vit pleinement, intensément. […] Il n’a pas de notion du temps. Il ne vit que dans le présent. L’enfant aime prendre son temps, vivre au rythme de ce qui l’intéresse. Alors, il se passionne, il se donne à fond, avec un immense plaisir. (cf Vivre heureux avec son enfant – Catherine Gueguen)

Vous cherchez à développer chez l’enfant des aptitudes comme la créativité, l’imagination, la curiosité ? Alors le jeu permet naturellement de les développer sans efforts.

Les apprentissages par le jeu sont indispensables pour le développement de l’enfant. Les jeux sont également des moyens à privilégier pour les apprentissages scolaires. Savais-tu que de nombreux spécialistes de l’enfance recommandent le jeu pour les apprentissages scolaires ? En effet quand il joue :

  • l’enfant n’a pas l’impression d’apprendre,
  • l’enfant est toujours motivé,
  • il ne se sent pas jugé,
  • l’enfant revient sur des notions qu’il n’a pas assimilées sans avoir le sentiment de rabâcher,
  • il progresse à son rythme

Et vous ? Quelle méthode utilisez-vous ? Rencontrez-vous des difficultés ? N’hésitez pas à nous en faire part !

 

Partager sur les réseaux sociaux :
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

Laisser un commentaire

Téléchargez gratuitement votre livret : "Comment détourner leur jeu de société préféré en vue d'apprentissages scolaires "