Cashflow, un jeu pour devenir riche

L’éducation financière est un domaine absent de tous les enseignements, de l’école au master de commerce, personne ne vous apprendra jamais, ni à gérer un budget, et encore moins à devenir riche. D’ailleurs, de nombreux milliardaires, et certains parmi les plus connus au monde, n’ont pas fait d’étude. est-ce d’ailleurs grâce à cela qu’ils sont devenus riches ? On pourrait presque se poser la question. Toujours est-il qu’aucune l’école n’enseigne les compétences nécessaires pour devenir riche. Nous avons découvert un jeu qui permet de remettre les choses en place.

A/ Le but de Cashflow : devenir riche ?

L’objectif de Cashflow est de sortir de la course de rat. La rat race. En français, on parlerait plutôt d’un hamster qui tourne dans sa roue, sans jamais pouvoir s’arrêter. C’est une illustration de la course quotidienne à la survie dans laquelle 90 % des gens sont enfermés. Quel que soit le salaire et le niveau de vie, d’ailleurs, la plupart des habitants de cette planète poursuit cette course quotidienne, certains simplement pour arriver à manger et à payer son loyer. Le but du jeu est de sortir de cette spirale infernale. Pour cela, il faudra arriver à générer des revenus passifs. C’est-à-dire des revenus qui ne sont pas générés par l’échange de votre temps contre un salaire. Et qui au final, permettent de vivre sans avoir besoin de travailler. En tout cas, c’est ce que laisse supposer la règle du jeu.

1/ Les préparatifs et le but du jeu.

Carte métier de Cashflow, un jeu pour devenir riche
Carte métier de Cashflow

Chaque joueur reçoit une carte qui lui indique sa profession et sa situation financière de départ, c’est-à-dire le montant de ses recettes d’un côté, et le montant de ses dépenses de l’autre. Au début de la partie, les recettes sont uniquement constitués par le salaire. Mais au fur et à mesure des tours, des revenus liés aux investissements réalisés vont venir s’ajouter à ce salaire de base. Le but du jeu est d’arriver à avoir plus de revenus passifs que de dépenses, et donc à accéder au parcours rapide.

2/ Le déroulement de la partie

Cashflow, un jeu pour devenir riche

a) Tous les joueurs démarrent sur la course intérieure du plateau. C’est un parcours en cercle sur lequel des actions sont possibles. Les cases jour de paie, permettent d’ajouter le montant de ses revenus, puis des cases affaires permettent de réaliser des investissements immobiliers, des achats de matières précieuses ou d’actions. Des cartes Marché permettent de réaliser des transactions. Quelques cases chance vous obligent à payer certaines dépenses exceptionnelles. La case nouvel enfant, vous oblige à rajouter un montant fixe dans vos dépenses, en fonction de votre revenu, et la case Charité, vous permet, moyennant le versement d’une partie de vos revenus, d’aller plus vite en jouant avec deux dés.

Vous aimerez également :  Comment apprendre du vocabulaire avec des jeux

b) Une fois que l’un des joueurs a réussi à générer plus de revenus passifs que de dépenses, il accède au deuxième parcours : la course rapide. Il va devoir acquérir des commerces, restaurants, garages qui seront affecté d’une part de rentabilité automatique. Quelques cases font perdre un peu de temps, comme divorce, audit, procédure judiciaire, partenaire défectueux. Mais le joueur qui accède le premier à la course rapide est presque assuré de gagner la partie.

B/ Apprendre à devenir riche avec Cashflow ?

Nous avons joué plusieurs fois avec les garçons, Scooby-Doo, et Teslor, sont grand-frère.

Les premières parties ont été un peu fastidieuses. Pour deux raisons :

  • Nous avions choisi de prendre la version anglaise, pour travailler en même temps la langue. Enfin, c’était l’objectif que j’avais. Car les joueurs sont censés lire les cartes à voix haute. Au final, ce n’était que le joueur qui parlait anglais, qui le faisait.
  • La compréhension de la règle en elle-même a pris du temps. Pas qu’elle soit compliquée. En fait, une fois que l’on a compris, le jeu est extrêmement simple, voire trop simple.

Mais au final, le jeu ressemble en fait beaucoup à La bonne paie, que Scooby-Doo adore également.

Le point positif

Comme dans tous les jeux, on apprend toujours quelque chose. Et Cashflow donne quelques bases d’éducation financière et de ce qu’il faut faire pour devenir riche :

  • gérer un budget,
  • mettre de l’argent de côté,
  • se constituer des revenus passifs,
  • éviter d’avoir trop de crédits,
  • éviter de faire des enfants,
  • distinguer une dépense inutile comme un bateau (qui ne rapporte pas d’argent), et un investissement immobilier, qui lui en rapporte.

Les points négatifs :

  • Manque de diversité dans les stratégies,
  • Il n’y a quasiment pas d’interaction entre les joueurs, et assez peu de stratégie à mettre en place. En général, celui qui gagne est celui qui part avec le salaire de départ le plus élevé. Ce qui paraît relativement logique, mais qui ne laisse pas trop de place pour sortir du cercle infernal de la pauvreté.
  • Parties un peu fastidieuses (beaucoup de temps est passé à faire en quelque sorte de la compta et à noter les entrées et sorties d’argent) car contrairement à la plupart des jeux d’argent, ce dernier n’est pas concrétisé par des billets (comme au Monopoly par exemple) mais doit être reporté sur une feuille de calculs. Ce qui fait qu’au final, les joueurs passent beaucoup de temps à recopier leurs transactions sur leur registre de caisse.
  • La vision des revenus passifs laisse entendre qu’ils ne demandent pas du tout de temps pour les mettre en place, ce qui ne correspond pas tout à fait à la réalité. Investir dans l’immobilier, en bourse, créer sa boite, ou générer des droits d’auteur n’est pas aussi simple que l’on veut bien le laisser entendre et demande au contraire un très gros investissement en temps… qui peut être rentable… ou non.
  • De plus, le jeu est relativement cher. Je suppose que comme il s’agit de devenir riche, il faut considérer cet achat, non comme un coût, mais comme un investissement !
Vous aimerez également :  Comment aborder l’instruction civique et morale avec ses enfants  ?

Mais au final, les enfants et surtout Scooby-Doo aiment bien jouer à ce jeu. Teslor, qui va avoir 20 ans, estime avoir appris des choses. Donc, globalement, Cashflow remplit son but, d’éducation financière et d’apprentissage pour devenir riche.

Et vous, connaissez-vous des jeux liés à l’éducation financière ? Lesquels ? Dites-le nous dans les commentaires.

Pour se procurer Cashflow (lien affilié) :

Partager sur les réseaux sociaux :

Une réflexion sur “Cashflow, un jeu pour devenir riche

  • 8 juin 2022 à 1 h 18 min
    Permalien

    Le monopoly n’est pas directement un jeu d’apprentissage pour devenir riche mais il permet d’exercer sa capacité à gérer son argent et à prendre des risques calculés. 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

DÉCOUVRE skibou ! (DE 6 À 10 ANS)

​Ce jouet fabriqué par l'oncle Zorg ne pense qu'à jouer ! Aide-le à réviser et à apprendre ses leçons !