Comment bien débuter la pédagogie par le jeu ? (1/3)

La pédagogie par le jeu ne s’improvise pas. Il ne suffit pas de proposer un jeu pédagogique, le meilleur soit-il à son enfant, pour qu’il veuille bien jouer et qu’il en retire les bénéfices attendus. La pédagogie par le jeu nécessite un certain nombre de pré-requis indispensable à son bon fonctionnement. (vous pouvez vous y préparer en faisant cette mini formation.)

Il est important de comprendre que la pédagogie par le jeu ne peut s’instaurer que dans un cadre bienveillant. C’est-à-dire dans le cadre d’une relation qui considère l’enfant comme une personne à part entière, avec sa personnalité, ses envies et la possibilité de dire non.
Il existe des règles dans la parentalité bienveillante, et si vous avez de grosses difficultés relationnelles avec votre enfant, il vous sera indispensable de les suivre avant de vouloir proposer de la pédagogie par le jeu.

Donc, pour maintenir une relation de confiance avec son enfant et instaurer une pédagogie par le jeu réelle et efficace avec son enfant, il faut mettre l’accent sur certains points.

Dans cette série de 3 articles pour vous aider à bien débuter la pédagogie par le jeu, je vais aborder dans ce premier article comment apaiser la relation avec votre enfant.

 

Comprendre

Comprendre, se remette en question

Se comprendre pour débuter la pédagogie par le jeu

Nos comportements éducatifs sont l’héritage de notre propre éducation. Si nous n’avons pas fait de travail sur nous, nous allons naturellement nous positionner par rapport à la manière dont nous avons nous-même été élevé.

Et nous risquons alors de reproduire le même comportement ou au contraire de faire totalement l’inverse pour sen éloigner le plus possible. Mais est-ce vraiment le comportement le plus adapté à notre enfant ?

À ce stade, Il est donc important de faire un travail d’introspection afin de démêler ce qui fait souffrir et qu’on reproduit sans le vouloir. Il faudra n’en garder que les points positifs.

Plusieurs jours voir plusieurs semaines vont sûrement être nécessaires, mais ce travail est essentiel au début afin de pouvoir passer à la suite. Plusieurs exercices sont donc nécessaires pour faire le point sur les souffrances, les difficultés que nous avons vécues relatives, entre autres, à l’école. Pourquoi ? Comment faire pour ne pas qu’elles se reproduisent chez son enfant ? Mais aussi de noter les points positifs à valoriser auprès de son enfant.

Comprendre son enfant

Il faut avoir conscience que son enfant n’agit pas pour nous embêter ! Il a sa propre personnalité et c’est pourquoi il n’est pas toujours d’accord avec nous. Et encore moins lorsqu’on veut lui imposer les choses.

Il est primordial de se mettre à la place de son enfant. C’est ce que j’essaie de faire en permanence, avec mes enfants, mon compagnon, mes amies… Ça aide énormément à comprendre pourquoi l’autre réagit de telle manière. Comprendre les raisons de l’autre est très important.

Une fois que l’on comprend les raisons de son enfant, il faut respecter sa volonté. Alors ne vous méprenez pas ! Cela ne veut pas dire qu’il faut tout accepter. Non, cela veut dire que vous reconnaissez ses désirs comme légitimes, même si pour vous, ils vous paraissent absurdes, immatures, inconséquents…

Et là encore, il est nécessaire de faire quelques petits exercices afin de clarifier et comprendre tout cela.

(tout ce que je vous partage est en partie issu de notre Méthode Pédagojeu dans laquelle vous y retrouverez tous les exercices qui vous aideront à mettre en place la pédagogie par le jeu).

Faire évoluer sa relation avec son enfant

Nous avons tous des progrès à faire concernant notre relation avec nos enfants. Il s’agit dans un premier temps de l’accepter et de faire un effort pour améliorer notre comportement. Les enfants sont notre miroir et nous renvoient parfois des choses que nous ne voulons pas voir.

Il n’est pas question ici de se culpabiliser. Nous n’avons jamais prétendu être des parents parfaits et nous le deviendront jamais ! L’essentiel est de vouloir s’améliorer pour notre bien et celui de nos enfants.

Nous devons donc prendre cette décision. Celle d’améliorer sa relation avec son enfant. Et lui dire clairement, à lui et à notre entourage. IL est conseillé d’encourager son conjoint à faire de même, tout en respectant ses choix, évidemment.

Il faudra donc dresser la liste des points à améliorer par ordre d’importance. (suivez notre formation afin d’avoir tous les outils pour mettre en place la pédagogie par le jeu)

Supprimer les rapports de forces pour débuter la pédagogie par le jeu

Supprimer les punitions

Tout le monde n’est pas forcément convaincu que c’est une bonne chose. De supprimer les punitions. Mais je vous invite à le faire. Et d’observer ce qu’il se passe.

  • Votre enfant se comporte mieux ?
  • Moins bien ?
  • Devient-il plus difficile à gérer ?
  • Plus facile ? …

Cette petite analyse peut se faire sous forme d’un petit tableau (par exemple est-ce que j’ai puni aujourd’hui? Oui/non) et poser la question à son enfant afin de connaître son point de vue !

Demander et non pas donner un ordre

Qui aime recevoir des ordres ??! Personne ! Eh bien les enfants non plus ! Les êtres humains naissent libres avant d’être conditionnés par l’école et les parents. À moins de vouloir en faire de bons petits esclaves dociles et consentants, laissons les choisir.

Seulement voilà, c’est difficile pour nous parents ! Nous voulons que nos enfants fassent ce qu’on leur demande ! « Range ta chambre », « Va faire tes devoirs », « Va te coucher s’est l’heure de dormir »…

Rien que des injonctions, des ordres, des impératifs. Nous pourrions déjà commencer par arrondir les angles.

À «Range ta chambre » préférons « Est-ce que tu veux que je t’aide à ranger ta chambre ? Tu t’occupes de ton bureau et moi de tes jouets, d’accord ? »

Et si l’enfant n’a pas envie… Il faut l’accepter et ne pas insister. Car dans ce cas, il se sentira respecté et fera probablement les choses de lui-même, au moment où ça lui conviendra le mieux. (vers minuit pour notre fils 😂)

Accepter que notre enfant ne veuille pas faire quelque chose, encore moins au moment où nous l’avons décidé, c’est le respecter en tant que personne.

Se mettre d’accord pour faire des activités est une des clés pour bien débuter la pédagogie par le jeu

Family. Beautiful mother and her cute daughter

De la même manière qu’on n’impose pas, on doit se mettre d’accord lorsqu’on veut faire une activité. L’enfant a un rythme et surtout des occupations qui lui sont propres. Il faut donc veiller, et ça à partir de son plus jeune âge, a ne pas imposer une activité à son enfant, surtout quand il est en train d’en faire une autre.

Il faut veiller à amener subtilement l’idée de faire telle ou telle activité et le meilleur moyen est de mettre en place une routine, qui doit devenir une habitude, voire même un rituel.

Une chose importante, également, est d’être clair sur ses objectifs. S’il veut qu’il fasse quelque chose, il est préférable de lui expliquer rapidement pourquoi. De la même manière, si nous décidons de mettre en place une activité pédagogique, il est préférable d’expliquer que l’on va aborder telle ou telle activité, qu’elle soit scolaire ou non, pour apprendre telle ou telle notion.

L’enfant sera prévenu et saura ce qu’il fait et pourquoi il le fait !

Si vous souhaitez mettre en place la pédagogie par le jeu avec un accompagnement pas à pas, n’hésitez pas à visiter notre page sur LA MÉTHODE PÉDAGOJEU !

 

Et vous ? Quelle est votre relation avec votre enfant ? Rencontrez-vous des difficultés ? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ci-dessous !

 

 

Partager sur les réseaux sociaux :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​​POUR UNE instruction ludique et motivante !

​​Investissez-vous dans l'éducation de vos enfants et préparez sereinement leur avenir !