Récit de première année d’école à la maison !

Après avoir pris la décision de déscolariser les enfants, comme je le raconte dans et si on faisait l’instruction en famille ? ,  l’aventure commence réellement. Je me suis trouvée confrontée à un certain nombre de questions. Et notamment celui de savoir comment m’organiser pour faire l’école à la maison.

École à la maison - 2010 - Photo : apprendre-par-le-jeu
École à la maison – 2010 – Photo : apprendre-par-le-jeu

Tout d’abord, je dois préciser que je ne me suis jamais demandée si j’allais être capable de le faire. J’ai un niveau Bac + 2, BTS Assistante de Direction. Je me considère pas plus intelligente que la moyenne, mais pas moins non plus ! 😉

Pour répondre à tous ceux qui s’interrogent : a-t-on besoin d’avoir fait de longues études pour accompagner ses enfants dans les apprentissages scolaires ? Je dois avouer qu’avant de commencer, j’étais persuadée que non ! Avec le recul et mon expérience, mon avis est toujours le même !:). Tout le monde peut se lancer dans l’expérience de l’Instruction en famille !

Nous nous sommes donc lancés, plein d’enthousiasme, mais sans aucun modèle !! Et nous avons vécu cette expérience en 3 étapes.

Je vais vous partager la première étape de cette aventure dans ce article, celle par laquelle passent beaucoup de parents qui débutent dans l’IEF !

L’école à la maison !

École à la maison - octobre 2010
Esteban – École à la maison – octobre 2010

 

 

Quand je dis l’école à la maison, je veux dire littéralement : l’école à la maison. Me voilà donc en train de préparer 2 classeurs avec des intercalaires par matières. Et tous les cours en ligne du CNED imprimés en couleurs.

 

 

 

 

Les cours :

Cours du CNED gratuit en ligne

 

J’avais imprimé tous les cours du CNED en ligne (mis à disposition gratuitement par le CNED) pour l’année du CE1 et l’année du CM1. Mes 2 loulous avaient chacun leur classeur dans lequel toutes les matières étaient séparées par une intercalaire.

Chaque matière était découpée en chapitre avec leçon et exercices.

Un emploi du temps de ministre !

École à la maison – emploi du temps Zia septembre 2010

 

 

Je leur préparai un emploi du temps chaque semaine ! Pire qu’au collège :p ! Et le matin, j’essayai d’être ferme sur l’heure du réveil ! Je les levais vers 8 h 30 et le défilement des apprentissages se déroulait de 9 h 30 à 16 h 30 avec une pause d’une heure le midi…

 

 

 

Une véritable maîtresse d’école… à la maison !

Je m’étais métamorphosée en maîtresse d’école ! J’ai même essayé de tenir un journal de bord… “Essayer” est le mot !

Ce n’était pas facile tous les jours ! (ce que je comprends parfaitement aujourd’hui, avec mes 6 ans d’expérience!!!!). Car mes enfants ne voulaient pas travailler plus de 3 h par jour… et encore ! J’étais dépitée ! Je me donnais à fond… j’avais à cœur de leur apporter ce que l’école leur aurait apporté et mieux encore ! Pourtant, j’avais devant moi, très souvent, 2 garnements (plus le petit dernier qui n’était pas en reste) qui ne pensaient qu’à s’amuser, rigoler, courir… Ainsi, les journées étaient épuisantes pour moi ! Mais mes enfants étaient radieux !

École à la maison - 2010 - Photo : apprendre-par-le-jeu
École à la maison – 2010

Cette première année d’école à la maison s’est donc déroulée à une vitesse grand V ! À tel point que je n’avais même pas eu le temps de prendre contact avec d’autres familles non-sco du département. Mais j’avais adhéré à l’association Led’a et je suivais les échanges via le mail. En les lisant, j’avais l’impression que tous les enfants non-sco, à part les miens étaient super intelligents, en avance, curieux de tout, partant pour tout… Je ne me sentais pas très à l’aise !! Les miens ne pensaient qu’à jouer, ne voulaient rien faire certains jours…

 

 

Mes doutes …

Je m’étais posé des centaines de fois la question : ai-je pris la bonne décision ?? Ne suis pas en train de leur bousiller leur avenir ??

Quand je relis aujourd’hui des extraits de mon journal de bord, j’en souris ! Mais je comprends mes doutes et mes angoisses de l’époque !

“Mercredi 8 septembre :  Zia a de gros problèmes en math. Je vais lui faire faire des exos de CE1 et CE2 pour voir où elle commence à être larguée.”

“Quand je lis la plupart des témoignages, on dirait que les enfants travaillent dans la bonne humeur, sont contents de travailler, d’apprendre, de faire des exercices… bah, c’est pas si évident !! D’ailleurs, quels enfants préfèrent faire des math et du français plutôt que jouer ???!”

“Donc il y a eu des jours vraiment épuisants surtout avec Zia qui a eu une période (d’octobre à décembre) de sabotage.”

” c’est plus facile depuis février, même si je continue à les tirer vers le haut ce qui est épuisant.

Esteban déteste toujours écrire et fait des histoires à chaque fois qu’il faut écrire plus de 3 mots d’affilés. C’est ÉPUISANT.”

“Je suis contente car Zia a rattrapé un peu son retard, plusieurs lacunes sont comblées.”

Bilan de cette fin de première année d’école à la maison.

Et voilà, le mois de juin était bien entamé et les classeurs s’ouvraient de moins en moins ! Nous étions souvent au parc, en promenade au bord de la Seine, et le beau temps me permettait de moins culpabiliser ! Les notions que nous avions pas abordées cette année, attendraient la rentrée prochaine ! Je réfléchissais déjà à notre prochaine organisation, avec un trop-plein de bonnes résolutions pour une année plus sérieuse et plus studieuse !!

Plus studieuse… oui et non ! Comment faire l’année prochaine pour ne pas passer mon année à quémander trop souvent l’attention des enfants !! Car je me devais d’être honnête avec moi-même ! Cette première année d’IEF avaient eu, soit, de très bons moments, mais les enfants n’avaient que très peu été enthousiastes à travailler ! Les enfants voulaient très rarement se mettre sur leur cours ! Ils ne pensaient qu’à jouer… L’emploi du temps établit avait très vite été mis de côté car il était tout bonnement impossible de le suivre !

Je me rendais compte que j’avais reproduit à la maison une grande partie de ce que je reprochais au système scolaire !

  • imposer aux enfants des apprentissages, sous forme de leçons et d’exercices,
  • leur imposer un rythme, même si celui-ci était moins strict,
  • donner des notes, des corrections innombrables dans le souci de leur apprendre des tas de choses
  • leur imposer un programme établi par l’Éducation nationale.

 

Je me rendais compte que j’avais ramené à la maison cette école que les enfants rejetaient, et qu‘il n’était pas pensable de refaire la même chose l’année prochaine ! Parce que ni les enfants ni moi ne nous étions réellement épanouis ! Je me sentais perdue, malgré mon sentiment et ma conviction que leur faire l’instruction en famille était mieux pour eux ! Il me fallait, rapidement, travailler sur moi-même, mettre de côté ce conditionnement dans lequel j’avais grandi et qui était mon seul modèle. Je devais aller au-delà et trouver une méthode d’apprentissage qui permettrait à mes enfants de s’épanouir, d’avoir envie de découvrir toutes ces notions que le socle commun imposait.

C’est donc les idées un peu chamboulées, mes résolutions un peu remise en question que je m’interrogeais sur le silence de l’inspection académique qui ne nous avait pas encore contacté alors que nous étions presque début juillet ! Nous étions bien-sûr soulagés, car ceux-ci n’avaient pas très bonne réputation.

Malheureusement, un beau matin, mon portable a sonné. Et je crois bien avoir cumulé toutes les erreurs possible de la fille qui ne connaît aucun des ses droits !!

Mais ça, c’est une autre aventure que je vous raconterai très prochainement !;)

Et vous ? Comment avez-vous vécu votre première année d’IEF ? Racontez-nous votre expérience, donnez-nous vos conseils dans les commentaires ci-dessous !

Partager sur les réseaux sociaux :
  •  
  • 95
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    95
    Partages

7 pensées sur “Récit de première année d’école à la maison !

  • 11 avril 2019 à 9 h 44 min
    Permalink

    Bonjour, j’ai fait l’IEF il y a 2 ans, je me suis mise une pression énorme moi aussi, tout cela par rapport au contrôle de l’IA que je craignais. J’étais épuisée à la fin de l’année scolaire. J’envisage de nouveau l’IEF mais j’aimerais tant arriver à être plus sereine …

    Répondre
    • 11 avril 2019 à 10 h 38 min
      Permalink

      Merci pour votre commentaire Carole. En effet, on se met la pression pour différentes choses la première année ! Entre la peur de l’IA, le désir de prouver à ceux qui nous avaient pris pour des fou de faire l’IEF que nos enfants apprennent autant voir mieux que les leurs… on a du mal a avoir du recul et à se dire STOP !! Et avec le recul, je me rends compte que ce que j’ai mis en place cette première année n’était pas du tout adapté ! Je vais très prochainement raconter notre 1er contrôle, où j’ai cumulé toutes les erreurs de la débutante candide 😉 puis, je partagerai notre nouvelle méthode d’apprentissage qui a changé notre quotidien ! Merci de nous suivre Carole et à très bientôt ! 🙂

      Répondre
      • 11 avril 2019 à 10 h 44 min
        Permalink

        J’ai hâte de lire votre nouvelle méthode d’apprentissage. Je lirai aussi avec plaisir votre 1er contrôle. Pour ma part, je me suis pliée complètement aux demandes de l’inspecteur académique, je savais qu’il y avait de l’abus, mais je n’ai rien dit pour que tout se passe bien, j’ai eu un avis très favorable au final, c’est tout qui m’importait, mais j’ai bien conscience qu’ils abusent un peu de leur “pouvoir”.

        Répondre
  • 11 avril 2019 à 22 h 28 min
    Permalink

    Bonsoir,
    Merci pour votre article. Je suis en ief depuis presque 3 mois. Les débuts ont été difficile maintenant s’est un peu mieux. Je me suis mise la pression dès le début et ça a été pire quand j’ai reçu le courrier de l’inspection académique. L’inspection a eu lieu la semaine dernière et tout s’est très bien passé. L’inspecteur et la conseillère pédagogique étaient tous les 2 pour l’instruction en famille. J’ai eu beaucoup de précieux conseils. Pour nous l’aventure Ief continue.

    J’ai hâte de lire d’autres articles.

    Répondre
    • 11 avril 2019 à 23 h 45 min
      Permalink

      Bonsoir Elise et merci de nous suivre 🙂
      Je suis contente que vous ayez vécu un contrôle respectueux de vos choix pédagogiques ! Je peux vous dire que ça n’a pas été le cas pour nous !!
      Bonne continuation à vous et à très bientôt !

      Répondre
  • 3 octobre 2019 à 17 h 48 min
    Permalink

    Bonjour! Merci pour votre récit! Je voulais télécharger les cours de français gratuits du CNED mais le site “académie en ligne” a fermé il y a quelques mois! Auriez-vous toujours les cours de français de CE1 et de CM1 dont vous parlez dans votre article? Auriez-vous l’amabilité de me les envoyer? Je vous remercie par avance! 🙂

    Répondre
    • 3 octobre 2019 à 18 h 39 min
      Permalink

      Bonjour Sandra,
      Oui, je pense que j’ai tout gardé. Je vous envoie ce que j’ai !

      Répondre

Laisser un commentaire

​Téléchargez notre livret : ​"Comment détourner leur jeu de société préféré en vue d'apprentissages scolaires".