Comment apprendre à lire aux enfants ?

Apprendre à lire est probablement la compétence sur laquelle se focalisent le plus les parents. Et en effet, malgré l’utilisation omniprésente des écrans, tablettes et autres smartphones, la lecture reste et restera encore longtemps une compétence indispensable. Mais ce n’est pas une raison pour en faire une montagne, ni pour stresser. Tout enfant normalement constitué a les capacités innées d’apprendre à lire, en lui laissant le temps et en utilisant les méthodes les plus adaptées.

A/ Pourquoi apprendre à lire ?

La lecture consiste à organiser un ensemble de signes abstraits selon un ordre et une structure qui va lui donner un sens. C’est donc une étape essentielle dans l’apprentissage du langage et de la communication. Mais au-delà de son côté pratique, apprendre à lire façonne le cerveau et construit de nouvelles connexions neuronales au moment où la plasticité cérébrale est la plus grande.

Apprendre à lire, c’est décoder les signes pour les relier à ce que le cerveau a déjà mémorisé en ce qui concerne les sons du langage. Les neurosciences nous apprennent beaucoup sur les mécanismes cérébraux en action pour apprendre à lire et à écrire. Plusieurs zones du cerveau différentes entrent en action. Il est intéressant de constater que la compréhension des mots est traitée par une zone liée aux émotions, aux sensations et à l’action. Comme quoi l’environnement et le contexte ne sont pas neutres, bien au contraire, nous l’avons déjà remarqué dans cet article sur les neurosciences et la bienveillance.

B/ Respecter le rythme de l’enfant

Apprendre à lire est un processus complexe. Tout cela prend du temps et demande des efforts. C’est pourquoi il est essentiel de respecter le rythme de chaque enfant. Car chaque enfant étant différent, chaque enfant est unique. Donc, il faut lui laisser le temps. Cela ne sert à rien de vouloir aller trop vite, ni de brusquer l’enfant.

C/ Les méthodes

La lecture est l’art d’associer des signes pour leur associer d’une part un son d’autre part un sens. Dans les langues avec alphabet, le processus se fait par étape, construction du son d’abord, puis ensuite du sens. C’est pour cela que le débat entre la méthode syllabique ou la méthode globale est vain. Les deux approches sont complémentaires, mais l’une découle de l’autre.

1°/ La méthode syllabique

La méthode syllabique est la plus ancienne, mais aussi la plus logique des méthodes pour apprendre à lire. C’est le B-A-BA. On associe deux ou plusieurs lettres à un son. Puis ces sons se combinent pour former des mots simples, puis des phrases. La progressivité de la méthode est essentielle pour ne pas décourager l’enfant.

De nombreux livres sont disponibles. L’un des plus anciens est celui de « La méthode Boscher », que vous pouvez feuilleter directement chez l’éditeur. Elle existe depuis 1906. Et elle est toujours rééditée. Les dessins sont datés et emprunts de nostalgie. Cela fait penser à nos grands-parents qui ont étudié sur ce type de supports.

2°/ La méthode globale

Comme son nom l’indique, la méthode globale apprend à l’enfant à reconnaître le mot dans leur ensemble, plutôt qu’en décomposition de syllabes. L’avantage est que l’on peut initier l’enfant à la lecture, sans avoir commencé à décomposer en syllabique. Mais cette méthode seule ne permet pas l’acquisition complète de mécanisme de la lecture. Elle ne permet de mémoriser qu’un nombre de mots limité, qui correspondent au champ lexical de l’enfant. C’est-à-dire aux mots qu’il connaît déjà. L’enfant risque ainsi de confondre des mots qui se ressemblent. Et il ne peut déchiffrer des mots inconnus.

Les deux méthodes sont donc complémentaires. À mon avis, la méthode globale est plus une approche à rechercher quand l’enfant a déjà un peu de maîtrise de la lecture. Avec l’habitude, et tous lecteur aguerri le sait bien, l’œil ne déchiffre plus, mais photographie les mots de manière globale.

« sleon une édtue de l’Uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltteers dnas un mot n’a pas d’ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire lteetrs sinoet à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porblmèe. C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot. »

Vous avez réussi à lire facilement ce paragraphe ? Dites-le nous dans les commentaires.

Ceci dit, je pense que donner ce genre de textes à des enfants qui ne savent pas lire, ne leur permettra pas d’apprendre.

Donc voyons d’autres méthodes :

3°/ Apprendre à lire avec les alphas

La méthode des Alphas est intéressante pour préparer l’enfant à la lecture. En effet, les lettres sont dessinées sous la forme de petits personnages, comme la Botte, le Cornichon, la Dame, la Fusée.

Cela permet à l’enfant de mémoriser facilement les lettres, puis de commencer à les associer de manière syllabique au moyen de mini-histoires.

Notre fils Scooby-Doo les a utilisées, et la méthode des Alphas a grandement facilité son apprentissage de la lecture.

4°/ La méthode Montessori

La méthode Montessori utilise plusieurs étapes pour que l’enfant se familiarise progressivement avec la lecture et l’écriture.

a) La première étape, c’est l’écoute

Et tout apprentissage d’une langue passe par cette étape primordiale. Quelle que soit la langue, quel que soit le niveau. Cette étape consiste en l’identification et la reproduction des sons. Cette étape paraît naturelle pour l’apprentissage de la langue maternelle, puisque par définition, l’enfant « baigne » dans les sons qui l’entourent. Mais c’est important de souligner cette étape, quand nous en viendront à l’apprentissage d’une langue étrangère.

b) La deuxième étape, c’est d’associer les sons que l’enfant entend à des lettres

On peut par exemple faire devenir les premières lettres d’un mot, que l’enfant visualise, soit sous la forme d’une image, ou même d’une figurine. On lui montre un mouton, et on lui fait deviner la première lettre, non pas en la nommant par son nom, mais en disant le son « Mmmm ».

c) La troisième étape consiste à utiliser des lettres rugueuses

Elles vont permettre à l’enfant de se familiariser avec le tracé, en passant par exemple le doigt sur leur forme.

d) Puis on va leur apprendre à décomposer les mots en sons

En les décomposant en syllabes, comme dans la méthode syllabique. À la différence près que l’on va le plus possible laisser l’enfant expérimenter, sans trop interférer. Et surtout, que l’on va associer très tôt l’écriture et la lecture. Mais contrairement à une idée reçue, l’écriture viendrait avant la lecture, selon Montessori. En tout cas, les deux étant évidemment indissociables.

5°/ Les apprentissages autonomes

Certaines personnes pensent que les enfants doivent apprendre à lire obligatoirement à l’école, et de préférence avant Noël, créant ainsi une contrainte et un stress qui est évidemment dommageable pour apprendre à lire dans de bonnes conditions.

D’autres, au contraire, estiment que l’enfant peut parfaitement apprendre à lire de manière autonome. À condition de lui donner les outils et les moyens de comprendre comment fonctionne la lecture. C’est un peu ce qui s’est passé pour notre petit dernier, qui a appris à lire quasiment tout seul. Comme je le disais, nous lui avons mis les Alphas entre les mains, mais nous ne lui avons jamais réellement « appris » à lire. Alors qu’il était en instruction en famille à l’époque.

D/ Des jeux pour apprendre à lire.

Et si l’on pouvait apprendre à lire uniquement au moyen de jeux ? Cela serait tellement plus simple ! Et aussi tellement plus plaisant ! Pour l’enfant comme pour l’adulte. Nous ne soulignerons jamais assez l’importance du jeu dans le développement et les apprentissages de l’enfant.

Nous allons ici vous donner quelques exemples de jeux pour apprendre à lire et perfectionner les capacités de lecture d’un enfant.

1°/ Pour reconnaître les sons et les mots :

 SONODINGO

🞉 niveau : de la GS au CM1

🞉 Objectif : reconnaître les sons du langage oral, Développer et stimuler la conscience phonologique avec du vocabulaire simple et usuel, Faire prendre conscience de l’existence de différentes graphies pour une syllabe phonétique donnée, favoriser la maîtrise du langage avec de vrais jeux amusants, aborder une même notion de manière variée

🞉 Compétences travaillées : identifier des mots de manière de plus en plus aisée

 LOTO DE SONS

🞉 niveau : de la GS au CE1

🞉 Objectif : reconnaître les sons du langage oral, Développer et stimuler la conscience phonologique avec du vocabulaire simple et usuel, Faire prendre conscience de l’existence de différentes graphies pour une syllabe phonétique donnée,

🞉 Compétences travaillées : identifier des mots de manière de plus en plus aisée, passer de l’oral à l’écrit, construire le lexique, s’initier à l’orthographe lexicale

2°/ Pour améliorer sa vitesse de lecture :

 GARE AUX MOMIES

🞉 niveau : CE1 / CE2 / CM1

🞉 Objectif : améliorer la vitesse de lecture, le découpage syllabique, la segmentation, les confusions de sons et la capacité à prendre des indices pour comprendre ce qui est lu.

🞉 Compétences travaillées : identifier des mots de manière de plus en plus aisée, passer de l’oral à l’écrit, construire le lexique

🞉 Où se le procurer :

Site internet : https://lewebpedagogique.com/

Lien vers l’outil pédagogique : GARE AUX MOMIES

 Enquête de lecture

🞉 niveau : CM1/CM2/6e

🞉 Objectif : améliorer la vitesse de lecture, le découpage syllabique, la segmentation, les confusions de sons et la capacité à prendre des indices pour comprendre ce qui est lu.

🞉 Compétences travaillées : identifier des mots de manière de plus en plus aisée, passer de l’oral à l’écrit, construire le lexique

🞉 Où se le procurer :

Site internet : https://laclassedemallory.net/

Lien vers l’outil pédagogique : Enquête de lecture

3°/ Pour lire une histoire entière et se l’approprier ?

 Les vacances du petit Nicolas

🞉 niveau : CM1/CM2

🞉 Objectif : lire une œuvre entière, la comprendre, se l’approprier

🞉 Compétences travaillées : comprendre un texte littéraire et se l’approprier

Ils ont aimé :

« merci beaucoup pour ce travail très complet, parfait pour ma classe de 3 niveaux!! » Carine

« Un grand merci pour ce fichier clé en main, c’est parfait ! » Stéphanie

🞉 Où se le procurer :

Site internet : https://lewebpedagogique.com/sobelle06/

Lien vers l’outil pédagogique : Les vacances du petit Nicolas

 Les enquêtes de l’inspecteur Lafouine

🞉 niveau : CM1/CM2

🞉 Objectif : avoir une lecture attentive permettant de résoudre des énigmes, comprendre le contexte, s’approprier une histoire

🞉 Compétences travaillées : être capable de s’engager dans une démarche progressive, Comprendre un texte littéraire et se l’approprier

Ils ont aimé :

« Incroyable cette BD. L’intrigue est très bien faite, le suspens jusqu’au bout pour connaitre le coupable. Mon enfant le dévore et s’impatiente sur les autres enquêtes de Lafouine. » Divinité

« Excellent livre BD. Ma fille de 9 ans a bien aimé. Les enquêtes permettent à l’enfant d’avoir une bonne logique, raisonnement, déduction. »

🞉 Où se le procurer :

Site internet : https://www.amazon.fr/

Lien vers l’outil pédagogique : Les enquêtes de l’inspecteur Lafouine

 

E/ Donner le goût de la lecture aux enfants

Il ne suffit pas de donner aux enfants les moyens et les capacités de lire, pour leur donner le goût et l’envie de lire.

Les enfants, aujourd’hui, sont ultra sollicités par les écrans, c’est une réalité. Comment faire dans ce contexte pour les inciter à lire ?

1°/ Donner l’exemple.

Cela paraît un peu bête, mais cela va piquer leur curiosité. Cela va leur montrer qu’il est possible de prendre plaisir à lire un livre. Cela est certainement nécessaire. Mais cela n’est pas suffisant.

2°/ Faire la lecture à voix haute

Avant même de savoir lire, l’enfant sait déjà ce qu’est un livre. En tout cas, si les parents ont pris cette excellente habitude de lui lire un livre avant le coucher. Cela familiarise l’enfant avec le livre. Aussi bien avec l’objet livre, qui a cet âge peut-être tactile, coloré, visuel. Mais aussi avec le plaisir de la lecture. Par contre, il faut varier les sources et ne pas lire que des histoires. Il est même recommandé de lire des magazines, des reportages écrits, des livres de documentation.

Cette première étape va associer la lecture avec le plaisir. En tout cas normalement !

Pourquoi s’arrêter à 6 ans ? Ce qui arrive souvent avec cette méthode est qu’une fois que l’enfant sait lire, les parents s’arrêtent de lire des histoires. Pourquoi ? La lecture à voix haute peut très bien se poursuivre jusqu’à l’adolescence. Comme le préconise d’ailleurs Sophie Lit.

Et cela peut même aller jusqu’à l’âge adulte. Il existe actuellement un engouement pour les livres audios. Et c’est compréhensible. Cela permet de se faire bercer par la douce voix d’un conteur qui nous raconte de belles histoires, comme quand on était petit.

3°/ Interagir et s’identifier aux personnages et à l’histoire

L’une des difficultés pour l’enfant quand il apprend à lire, c’est qu’il ne se sent pas concerné. Les livres qui racontent des histoires et des préoccupations d’adultes ne l’intéressent pas et c’est bien normal. Donc, vouloir commencer à faire lire aux enfants les classiques de la littérature n’est pas toujours aisé. J’ai rencontré le problème en proposant des livres de Jules Verne à mes enfants. Je ne parle même pas ici de Zola ou de Stendhal. Il existe pourtant un choix immense dans la littérature jeunesse. Ce qui plaît par exemple actuellement à Scooby-Doo, ce sont des livres écrits sous forme d’un échange de textos (comme par exemple le livre Nathalie Riché ” Moi, ma mère, ma vie en textos” ou bien encore ce livre de Alban Orsini “Avec maman“) . Alors, je sais, question littérature, ce n’est pas terrible. Mais il a dévoré ces 2 livres !

Quelle méthode pour apprendre à lire utilisez-vous avez votre enfant ? Avez-vous essayé de le faire avec des jeux ? Dites- le nous dans les commentaires.

Partager sur les réseaux sociaux :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réflexion sur “Comment apprendre à lire aux enfants ?

  • 3 septembre 2020 à 7 h 37 min
    Permalien

    Bonjour,
    pour les enfants instruits en famille, Marlène Martin présente sa démarche ici : https://www.youtube.com/watch?v=ZLJ6hNpflJk

    Son petit livre “J’apprends à lire en dix minutes par jour” est valable de 2 à 10 ans et donne aux enfants de l’assurance en lecture et de l’habileté en orthographe. Je l’aime beaucoup, utilisé par beaucoup d’enfants autour de moi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​initiez-vous à ​LA MÉTHODE PÉDAGOJEU !

​​Pour vous investir dans l'éducation de vos enfants et préparer sereinement leur avenir !